Témoignage de Nathalie

Nathalie deuil sophrologie rachel galerme metz (1)

Témoignage de Nathalie

Forfait Confiance

Dans quelle situation étais-tu avant de démarrer l’accompagnement ?
Avant de commencer cet accompagnement, j’étais en manque de confiance, j’étais dans le doute, en particulier dans le suivi d’une formation. En fait, je doutais de mes capacités à me lancer dans une nouvelle aventure qu’est cette formation, de mes capacités d’apprentissage, de ne pas être capable d’aller au bout de mon projet.
Il y avait aussi ce sentiment d’avoir peur d’oser, de mettre des barrières, de voir seulement le côté négatif des choses.

Qu’est-ce que tu as particulièrement apprécié lors de l’accompagnement ?
Lors de cet accompagnement, j’ai apprécié ton écoute, ton empathie, ton absence de jugement, le temps consacré aux séances, bref cette relation de confiance qui se renforçait au fur et à mesure et qui facilitait la pratique des exercices et un lâcher-prise.

Quels résultats as-tu obtenu pendant et à l’issue de l’accompagnement ?
Un mieux-être, une détente physique et psychologique mais surtout un gain de confiance en moi. A chaque séance, je refaisais le plein d’énergie.
A l’issue de l’accompagnement je n’ai plus ces doutes concernant la formation et j’ose plus facilement, je me pose moins de question. Et je m’y suis inscrite. C’est parti!

Quelles sont tes prises de conscience/changements d’état d’esprit ?
Cet accompagnement m’a permis de prendre conscience de qui je suis, ce dont je suis capable, d’identifier mes ressources, d’oser, de me faire confiance, de m’écouter, de ne pas me juger. Je suis la seule à savoir ce qui est bon pour moi. J’ai des capacités, il suffit juste d’en prendre conscience et il faut écouter ses ressentis. Et c’est là que le travail sur soi continue, en s’aidant des outils apportés lors des séances de sophro car je sais qu’il y aura toujours des moments de doute, de peur, d’angoisse, de questionnement. Seulement maintenant j’ai des outils et des ressources pour y faire face!
Take a chance! Merci Rachel!