Témoignage de Blandine

Témoignage de Blandine

Forfait Traverser les émotions du deuil du conjoint

Dans quelle situation étais-tu avant de démarrer l’accompagnement ?

J’ai décidé de démarrer l’accompagnement avec Rachel 1an 1/2 après le décès de mon mari. Sa mort instantanée et si brutale m’avait laissé face à l’inacceptable et surtout avec l’idée que jamais je ne pourrais continuer à vivre sans lui
A 55 ans, 28 ans de vie commune, 3 grands enfants, je vivais avec insouciance sans imaginer un instant que ce bonheur pourrait un jour se transformer en cauchemar
Une éducation rigide et un parcours dans l’enfance chaotique avait forgé un état d’esprit où l’on parle peu de soi, où l’on doit être forte, serrer les dents, et rester digne…
J’avais donc fait abstraction de moi-même pour faire face à l’insoutenable.
Le manque de sommeil, l’épuisement, le manque de concentration, un état de vulnérabilité, des mises en danger, l’absence de connexion entre mon corps et mon esprit, les défis permanents et insurmontables que je me fixais, les crises de panique, l’état d’excitation permanente pour m’empêcher de me poser et ainsi de penser m’ont fait prendre conscience que je n’allais pas dans la bonne direction (merci à mes enfants ! ) et que j’avais besoin d’une personne extérieure pour m’aider à y voir plus clair, pour m’aider à hurler et à crier l’injustice, ma peur du noir et de l’abandon

Qu’est-ce que tu as particulièrement apprécié lors de l’accompagnement ?

L’accompagnement avec Rachel m’a dès le premier contact rempli d’espoir :son écoute attentive, son sourire, son absence de jugement, son énergie, sa positivité m’ont convaincu que j’avais frappé à la bonne porte
J’ai eu tout de suite le sentiment d’être comprise et Rachel a su rapidement s’adapter à mes besoins, à mes humeurs du moment et aussi à mon rapport au temps . La sophrologie, la respiration je connais puisque je l’utilise pour accompagner mes patientes (je suis sage- femme), mais impossible d’utiliser cet outil sur moi, un échec total à mettre en lien avec un problème avec le lâcher prise
Mais rien n’était impossible avec Rachel :la séance de visualisation, mémorable en ce qui me concerne par son intensité et le regard porté que j’attendais , m’a littéralement ouvert les portes vers la lumière, le champ du possible, l’autorisation de goûter à quelque chose de meilleur sans être coupable…. J’étais prête sans le savoir et Rachel avait vu juste

Qu’est-ce que t’as apporté le groupe ?

Le groupe est une des clés du programme, chacune peut y puiser des ressources à sa façon, à son envie
Et là encore pas de jugements, une vraie humilité, une vraie force y demeure. On peut parler et écouter, juste écouter, s’identifier, se dire qu’on n’est pas folle, que les émotions vécues sont justes normales, on se sent enfin comprise dans un monde qui pour un temps ne nous comprend plus

Quels résultats as-tu obtenu pendant et à l’issue de l’accompagnement ?

Grâce à Rachel, j’ai appris en premier lieu à me reconnecter avec mon corps :je n’avais plus ni chaud, ni froid, aujourd’hui en février j’enfile un manteau avant de sortir
Aujourd’hui Je sais dire que je suis fatiguée, que j’ai de la peine, que je n’ai pas envie, je prends en compte mes besoins en tentant de moins culpabiliser
J’ai repris progressivement confiance en moi
Le fait d’être entendue et écoutée m’a procuré un apaisement, je vis moins dans l’hyperactivité, je fais attention à ma respiration, à mes postures
J’ai appris à reconnaître les maux du corps et les mettre en parallèle avec mes pensées, mes émotions du moment.
Ma concentration s’améliore, même si c’est pour moi un véritable challenge, et depuis peu je me suis replongée dans la lecture
Le sommeil reste le point faible, je ne désespère pas il y a déjà tant de chemin parcouru

Quelles sont tes prises de conscience/changements d’état d’esprit ?

Je me suis rendue compte que j’étais pleine de ressources, il me fallait le petit coup de pouce nécessaire, un regard positif et bienveillant, Rachel est apparue comme une bonne fée
Mes relations aux autres ont changé, j’ai fait le tri autour de moi, je n’ai gardé que les meilleurs, plus le temps de dépenser mon énergie à des choses futiles ou de perdre mon temps avec des personnes qui se plaignent sans arrêt et qui n’ont plus conscience de la beauté et de la préciosité de la vie
Je suis devenue plus dure avec les autres, je ne me laisse plus manipuler, je sais dire non
Je suis devenue quelqu’un de différent, je ne suis plus la fille de, la femme de, la mère de, je suis devenue moi-même avec mes idées, mes envies, ma sensibilité, mes prises de décisions… La métamorphose s’opère doucement
Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais je sais que j’ai envie de croquer la vie, je ne veux pas m’infliger une double peine. il est là, avec moi
Sa phrase favorite était : le vrai bonheur consiste à faire des heureux…. Aujourd’hui ce bonheur je le mesure à sa juste valeur et je lui suis reconnaissante de m’avoir choisi pour le vivre avec lui, c’est ce qui fait ma force, c’est le vent qui gonfle la voile pour éviter que le bateau ne sombre dans la tempête
Merci infiniment à Rachel et à vous toutes, pour votre courage et votre humilité