deuil conjoint sophrologie rachel galerme metz

Deuil du conjoint : témoignage de Delphine

deuil conjoint sophrologie rachel galerme metz

Delphine voulait reprendre confiance en elle

En 2018, Delphine a perdu son mari d’un accident. Elle a deux enfants de 20 et 24 ans. Durant sa première année de deuil, grâce au sport et à ses amis, elle a réussi à traverser cette épreuve au mieux. Mais c’est plus tard, la seconde année que Delphine s’est sentie débordée par ses émotions. Elle était bien décidée à vivre mais elle n’en avait plus la force, plus l’envie, ni l’énergie physique et mentale. Elle avait perdu complétement confiance en elle. Elle s’est même demandée si elle ne devenait pas folle. Elle avait la sensation d’être beaucoup plus en souffrance que lors des premiers jours de la mort de son mari. Elle sentait qu’elle était arrivée à une nouvelle étape de son deuil. Intégrer la réalité de la perte était compliqué, alors que son entourage avait repris sa vie et était passé à autre chose.

Elle a voulu être accompagnée parce qu’elle savait qu’elle n’y arriverait pas toute seule. Ses séances avec une psychologue, n’était pas suffisante . Elle savait que nous parlions le même langage. C’était très important pour elle. Elle avait besoin d’outils concrets et de pouvoir échanger avec des femmes qui vivaient la même chose qu’elle pour pouvoir reprendre confiance en elle. Elle voulait avancer mais ne savait plus comment s’y prendre.

Est-ce que vous vous retrouvez dans le témoignage de Delphine ?

Je vous invite à visionner son témoignage aujourd’hui.

Que nous soyons confinés ou pas, vos besoins restent les mêmes. Toutes les femmes qui ont les résultats que vous vous souhaitez pour vous-même se sont dit un vrai « oui » (et continuent de le faire ;)).

Si vous sentez que c’est votre moment à vous aussi et que vous envisagez que nous travaillions ensemble, prenez rdv en cliquant ICI.

J’ai hâte de faire votre connaissance

Chaleureusement

Rachel